Julïàn Astor ~ Il est bon d'être grand, être bon est meilleur... ~

Aller en bas

Julïàn Astor ~ Il est bon d'être grand, être bon est meilleur... ~

Message par Alïcë Astor le Mar 8 Sep - 19:37

1- L'identité




-Nom: Astor
-Prénom: Julïàn
-Appellation: Julïàn
-Lieu de naissance: Kuat
-Lieu d'habitation: Dromund Kaas
-Maître: Le dirigeant suprême
-Apprenti(s): à venir.
-Arme(s) utilisée(s): Sabre laser, Rituels et forces obscures.
-Activité(s): Exécuter la volonté de son maître. Directeur de la Société Astor.




Data physique et morale et évolution physique et morale:

-Description physique:


Sous son allure charismatique, on ne peut guère trouver beaucoup de muscles. Cette apparence lui permet de laisser ses adversaires le sous estimer, car pour lui, tout est dans la force. Sinon, il est brun, ses yeux sont magnifiques ! A vous de venir en voir la couleur. Son allure humaine est plutôt en forme, il se tiens droit, il n'est ni trop grand, ni trop petit. Son physique lui permet grâce à la force d'être plus agile lorsqu'il le souhaite. Il porte souvent des vêtements à son goût, le problème est qu'il y a plusieurs vêtements à son goût.


-Evolution physique:




Julïàn n'avait certes pas beaucoup de muscle. Mais à l'aide de quelques exercices quotidiens, son corps possède une musculature basée sur la puissance. De par son quotidien assez mouvementé, on peut distinguer d'autre changement. L'obscurité intense de son maître a déteint sur lui. On peut remarquer d'étrange la marque du grand dirigeant de l'Iris sur son poignet. La corruption est désormais beaucoup plus forte, donc apparente sur son visage. On peut remarquer des yeux d'un jaune chaotique. Il se passe des choses dans sa tête. Son teins est plus sombre, affichant une certaine harmonie avec le côté obscur. Julïàn est très habile, agile, et précis. Voilà pourquoi il maîtrise bien le Makashi, à l'aide de ses connaissances, de son entraînement.


-Description morale:




Qualité : C'est quoi ça ? Sa détermination ? Peut être. Il est aussi observateur et analyse toujours dans un coin de sa tête. Son apparence n'est qu'une image, sa dévotion elle, est réelle. Il est plutôt du genre combatif et cultivé, car il a toujours étudier l'Histoire, l'Espaçographie ! Et la force. La culture est également une de ses priorités, voici donc pourquoi il est passionné par la race des sangs purs. Les autres, il aime découvrir des choses par ci par là. Si quelqu'un sort de l'ordinaire, alors il s'y intéressera. Julïàn est franc, loyal et surtout, respectueux. Malheureusement, parfois il est un peu en contradiction, ne l'oublions pas, il est humain. Fin stratège, il tentera de trouver une solution à vos problèmes, si vous en avez qui en vaille la peine.


Défaut : Les humains... Il y aura toujours des défauts hein ? Bien sûr que oui. Premièrement, il peut se montrer arrogant envers les larves capable de lui manquer de respect, mais dans un sens où cela servira à cette larve de devenir un papillon. Mis à part cela, il peut parfois être assez lourd dans ses sermons. Il parle aussi, beaucoup, lorsqu'il est lancé. Il est têtu, mais se rabaisse toujours face à ses supérieurs. Il peut être très manipulateur si ceci est dans un but de trouver des informations. Son mental à beau être d'acier, il peut parfois se montrer violent car la torture est l'une de ses plus grandes passion en plus des autres. Serait ce un défaut pour un sith ça ? Admettons.


-Evolution morale:




A force de fréquenter l'Iris, on se met à changer. Julïàn est devenu bien plus sombre et mystérieux. Sa loyauté est inébranlable, sa passion pour l'Histoire, la Philosophie n'a pas changée. Cependant, une nouvelle passion s'est développé au fil du temps, le Pouvoir. Il est très à cheval sur les lois... Voilà pourquoi il ne peut s'empêcher de vouloir le mal des inférieurs hiérarchique lui manquant de respect purement gratuitement et simplement. Celui-ci peut donc avoir un comportement imprévisible, mais toujours respectueux des lois. Cependant, ce comportement peut l'induire à la manipulation, la fourberie, l'essentiel des qualités d'un Sith.





2- L'histoire connue




Ouverture du Datacron:

Je suis né sur la planète Kuat. Vingt-cinq mille ans avant la Bataille de Yavin, Kuat fut colonisée par des aristocrates Humains. Située dans le monde du noyau et connue pour ses entreprises de créations de vaisseaux, Kuat est exploitée et toujours entres les conflits d'intérêt Empire/République. Comme vous le savez, j'aime l'histoire, alors je me permet de vous faire partager mes connaissances. Mon père était propriétaire d'une importante société de fabrication de vaisseau, et sur cette planète, comme je l'ai mentionné, la création de vaisseau est l'activité la plus courante et réputée.




Ma mère adoptive était une seigneur sith de sang pure à temps complet. Je veux dire qu'elle ne cessait de me faire découvrir, et ce depuis mon plus jeune âge, l'histoire des siths, leurs ennemis, leurs potentiels et découvertes connues. J'ai même appris la langue de la race ancienne, celle de ma mère, les sangs pures. Je ne maîtrise pas non plus ce langage, mais je me débrouille bien, surtout en ce qui concerne les incantations. 




En effet, ma mère et moi cherchions par la soif de connaissance, de grand pouvoirs dans le côté obscure. Cependant, à mon jeune âge encore, ce fut difficile d'acquérir tout cela. Mon affinité à la force s'est déclencher par une simple vision me montrant la planète de Korriban, avec moi dessus. Nous sentions mon heure venir, emportant avec moi les Holocrons, histoire de ne pas perdre mes connaissances. Car je n'avais pas encore beaucoup appris, et dommage pour moi, l'académie de Korriban était loin de ma planète, de toute façon une fois entré là bas, on ne peut en ressortir que mort ou confirmé.




Je suis donc partis à l'académie, découvrir et apprendre ce que je pu sur la force. Ma mère m'avait montrée les connaissances en me racontant tout cela comme des histoires pour enfant, une technique très bonne je dois dire, cela m'a inspiré. L'académie m'a donc montré la pratique, ainsi que la théorie en profondeur. J'avais surpris les professeurs, car en deux ans j'ai su soulever des rochers de la taille d'un homme, et de l'épaisseur dépassant 20 mètres. 




Le tout me demandais en revanche beaucoup trop d'énergie. Ma faiblesse était là, je pouvais utiliser la force, méditer, me concentrer pour ressentir l'énergie de la force et la concentrer dans flux pour ensuite l'utiliser sur moi même. Mais je ne pouvais pas tenir bien longtemps, car la concentration que tout cela demandait était encore de trop. Je me suis donc entraîné, années après années, j'ai tissé des liens. Je me servais de ces liens pour entretenir une certaine curiosité de découverte. C'est à dire que je me servais simplement de mes émotions selon mes différents liens pour en voir les effets en utilisant la force. Ainsi maintenant, j'ai appris à connaître quel émotion je devais utiliser pour effectuer chacune de mes techniques de force.




Je n'ai jamais été fasciné par le sabre laser, mais pour faire honneur à ma famille, je me devais bien de maîtriser quelques chose un minimum. Voilà pourquoi j'ai concentré seul mon attention sur la forme III, le Makashi. J'ai également affiné ma technique de force de concentration pour augmenter ma vitesse, ou bien l'impacte de mes ondes de force. J'avais 17 ans et j'ai réussi, j'ai réussi en combinant tout cela à effectuer le Trakata, sans avoir besoin de double lame ! Ce fut pour moi une belle victoire, une victoire qui avait attiré l'attention d'un maître Sith, le seigneur Zuràl. 


Celui ci m'avais pris sous son aile pour m'enseigner pas mal de chose. Par exemple, je sais maintenant que nous pouvons utiliser des incantations et nous servir des arcanes. Je suis rester deux ans avec ce maître, heureusement pour moi, les Jedis l'ont eu au cours d'une bataille, ils ont réussi à le tuer, ce qui pour moi signifie qu'il était bien trop faible et donc, que j'ai raté ma chance de trouver un bon maître.




J'aurais du y réfléchir avant. J'ai donc erré seul, avant de me retrouver sur Dromund Kàas afin de refaire ma vie, recherchant plus la connaissance que le pouvoir. Puis je suis tombé amoureux, une année magique avec une femme extraordinaire. Elle était serveuse à la cantina, mais son charme et son goût pour l'art ne me laissaient pas indifférent. Nous sommes sortis ensemble quelques mois, puis un soir, je l'ai surprise en train d'embrasser un twi'lek. Sous la colère, j'ai donc saisit leurs gorges, à tout les deux, puis je leurs est arrachés la peau du cou avec une attraction de force, tout en utilisant une répulsion de colère et de dégoût sur leurs corps. Une fois cela fait, je n'avais plus qu'à partir errer de nouveau, avec pour seul but la connaissance.




Je me suis donc dirigé au temple noir, un lieu bien étrange mais remplit de mystère. J'y suis resté à méditer pendant un an, avant de tomber par hasard sur un grand seigneur noir des siths, le dirigeant de l'Iris noir. Cet homme inspirait les valeurs de mon père d'une certaine manière, mais par dessus tout, il était cultivé, puissant, et lors d'un combat pour vérifier ses dires, j'ai retrouvé en lui une raison de vivre. Ainsi donc j'ai découvert l'honneur de servir finalement non pas un homme, mais un sang pure qui semble m'apprécier, et qui semblait surpris de voir que la ruse était un atout qui m'a permis de le surprendre. Voici donc ma nouvelle raison de vivre, servir mon Maître jusqu'à la mort.




Pour ce qui est du reste, je ne détaillerais pas plus ma vie que cela. Certes j'ai étudier de nombreux holocrons et de nombreuses traditions anciennes, mais je reste un sith, et je ne vous dévoilerais donc pas tout ce que je sais, sinon il n'y aurait plus aucune raison pour vous de chercher à me découvrir, et je suis plutôt joueur. Désormais, je fus dévoué entièrement à L'Iris noir.





Les missions et l'entraînement.




Ouverture du datacron:

J'avais rencontré mon maître là bas, mais j'y suis retourné deux fois. Mon évolution en tant qu'apprenti se passait plutôt bien. Mon maître avait finit d'instaurer sa puissance au temple de Yavin IV, je le voyais donc là bas pour m'entraîner. J'ai rencontré de nombreux membres, Darth Fyrros, Darth Desôlous désormais mort pour trahison... J'ai également rencontré des seigneurs siths tels que le seigneur Kanaractos, un excellent ritualiste et surtout exorciste, car au temple noir, je me suis fais posséder et il m'a sauvé. En réunissant les holocrons que mon maître voulut que je lui apporte, j'ai pu rencontrer Skylie, la fille de mon maître, mais aussi son fils ! Et sans oublier les apprentis comme Ney'zans, que j'aime tant taquiner.


Pour ce qui est des missions, j'ai participé à pas mal de choses. Ce fut difficile au début certes, mais pas insurmontable. Je me suis fait ma place, par exemple, j'ai vaincu en duel un sang pur qui m'a provoqué, devant son excellence le seigneur Khint-Arrior et Darth Xanxüs. Deux sangs purs. Ainsi, Maledarius fut laissé dans sa défaite une fois ma victoire obtenu, car j'ai pris le peine de disparaître de sa vue. J'ai tout de même du respect. Cependant, je devais aussi apprendre des choses sur tous les conseillés, ce fut fais, mais je ne donnerais pas de détail, car nous avons pris un nouveau tournant. J'ai simplement exécuté les ordres, et compris à la suite le fonctionnement du conseil, et le rôle de chacun des dirigeants.


Pour ce qui est de mon entraînement, mon maître m'imposa sa marque sur le poignet. J'étais marqué et pouvait désormais exercer plus facilement des rituels, ma force également fut augmentée. La ruse restait tout de même mon point fort.
Suite à une mission réussite avec succès sur Balmorra, une mission de récupération de plan de fabrication d'un droïde, le seigneur Kanaractos m'a perfectionné dans l'art du Makashi, un art auxquels je porte mon attention tous les jours.


Une fois ma formation d'apprenti accomplit, mon esprit fut envoyé dans deux holocrons, l'un renfermait les siths que mon maître avait condamné à une souffrance éternelle, l'autre renfermait les Jedis, qui subissaient le même sort. Grâce à mon maître et à mon entraînement, j'ai réussi à absorber une partie des pouvoirs de chacun, cela m'a permis de monter en grade par mon maître. Je fus donc nommé maître sith. Deux semaines après, le nouveau tournant de notre ordre arriva, et sous mes consignes, seul moi allait recevoir le privilège de voir parfois mon maître. En cas de danger grandissant, je me suis permis d'obtenir l'autorisation de réquisitionner des agents non-sensible pour une activité secondaire, m'escorter ou bien effectuer deux ou trois missions pour moi, donc pour l'Iris. L'une a particulièrement attirée mon attention, il s'agit de Dïtchi. Excellente ! Sous les ordres du capitaine Slavinoft, un excellent lui aussi d'ailleurs. Je me suis bien familiariser avec ma nouvelle vie, famille, sans oublier pour autant mon appartement à Kaàs City. Désormais, je n'avais plus qu'à passer du temps pour me consacrer à mes apprentis.





Découverte des origines.




Ouverture du Datacron:

Ma mère, Diane Astor, darth sith sang pure, m'a adoptée à l'époque pour honorer sa dette envers les humains siths qui l'ont recueilli et emmenés à Korriban. Elle épousa un Jedi Noir, Kaël Astor, et mélangea son sang avec le sien. Celui ci la trompa avec une autre Jedi obscur, mettant au monde le jeune Julïàn, c'est à dire moi. Je fus par la suite abandonné par mon père, qui a tué ma mère et m'a limite laissé pour mort sur Kuat, dans son usine. Cependant, Diane se sentie trahit, elle décida donc de chasser mon père, puis de m'élever moi, ressentant le potentiel des Astor.


L'Usine fut confié au nouveau jouet de ma mère, mon oncle, le frère de mon père, Jay Astor. Celui ci était donc mon père, je cru même qui le fut jusqu'à notre mission sur Belsavis, où Khint m'appris que mon père n'était pas celui que je croyais. Je découvris aussi qu'ils ont réussi à tuer mon autre oncle, Zaël Astor, absorbant une partie de son sang accidentellement. Urïel et Khint reçurent donc une partie du don naturel des Astor. En effet, les Astor sont des génies, capable de combiner naturellement grâce à leurs sang très harmonisé avec la force, des combinaisons de forces.


Grâce à ces pouvoirs, ils peuvent duper leurs adversaires. Le changement instantané à courte distance combinant vitesse, répulsion, attraction, fut maîtrisé avec mon aide, par Khint et Urïel.


Je découvris donc que mon père biologique souhaitait ma mort. Il me recherche sans doute pour se venger... Quoi qu'il en soit, je suis toujours sous ma nouvelle dévotion envers l'Iris.





*Téléchargement Data-intime de Julïàn Astor*




Ouverture Data-Journal intime de Julïàn Astor:



Chapitre 1 "De non-sensible à sensible".






Je ne me souviens plus exactement de ma naissance, parfois la force m'aide à en avoir des fragments de souvenir, en rêve. Je suis né, et mère Alinäel était heureuse. Mes deux parents sont deux seigneurs Sith impliqués dans la Société Astor. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi, mais tante Diane Astor semblait jalouse de leurs relations. Ce matin là, je me suis levé, j'avais quatre ans, mais les vagues souvenir de la scène se répercutent encore sur mon présent.



J'ouvris les yeux, observant le plafond grisée au dessus de moi, sorti d'un rêve plutôt étrange. Je ne souhaitais pas m'en souvenir tout de suite, alors j'ai tourné simplement la tête, observant le pot de fleur Rishi présent dans ma chambre. Mon lit me tenais chaud, j'étais recroquevillé dans la couverture, toujours à cause de cette crainte du froid. Il faut dire que j'avais tout le temps froid en présence de ma famille, mais je n'ai jamais vraiment su pourquoi, car sur Kuat, avec toutes les sociétés et l'énergie exploitée, il devrait plutôt faire chaud. Sortie de cette réflexion, je me leva tranquillement de mon lit afin d'enfiler mes vêtements, ôtant ma tunique de sommeil, afin de la jeter dans un coin de ma chambre. Je pris la peine de refaire mon lit. J'étais jeune, mais plutôt bien élevé par mère Alinäel.



C'était le matin, et je me suis dirigé comme à mon habitude, dans la salle de séjour. Une fois arrivé, il y avait toujours les mêmes personnes. L'agent Astor s'occupant de surveiller cette partie de la maison, me regardais avec le sourire tous les matins. J'en avais peur, alors je n'osais jamais trop répondre à ses regards. Une autre personne, une femme, s'occupant de me servir mon petit déjeuner était présente dans la pièce. Par ailleurs, elle avait toujours préparé à l'avance mon petit déjeuner. Elle le servit sur la table, puis se retira de la salle. 



J'aimais manger le matin, cela me faisais vaguement oublier la solitude, et ce déjeuner était consistant, remplit de deux sortes de nourritures, avec une boisson chaude et une froide. Ce moment de bonheur était tout de même passé trop vite. En quelques minutes, j'avais déjà finit. La dernière personne présente dans la pièce ? Un droïde d'entretien, présent dans la pièce, celui-ci ne s'activera que lorsque je quitterais la pièce, afin qu'il puisse ranger le tout. Je n'avais pas le droit à l'Holo-vision. J'étais trop jeune apparemment pour m'embrouiller l'esprit avec les ondes technologique.



Je sortie donc de la pièce pour me diriger dans la salle de connaissance. J'y étais obligé, sinon un contremaître Astor, surveillant cette salle, venait me chercher et me mettais des coups assez douloureux, d'une sorte de cravache électrique. J'avais déjà le dos plus ou moins marqué, mais ce n'était pas des blessures à vie. Du couloir à la salle, je pouvais entendre les bruits des usines, le bruit des employés étaient insupportable la nuit, cela expliquait pourquoi mes yeux sont toujours explosés. 



C'est pourtant ce matin là, qu'une chose étrange s'est produite. Arrivant en parfait solitaire dans la salle de connaissance, toujours à prendre le livre suivant sur une étagère, je surpris par le petit vide laissé par le vide, une conversation entre père et mère.
Il était rare que les voient, en général une à deux fois par ans. Une chose me perturbais cependant, je n'avais pas froid. D'habitude, lorsque quelqu'un de ma famille est présent, j'ai froid. Que s'était t'il donc passé ? Cela ne venait peut être pas d'eux finalement.

- Ne devrions nous pas partir reconstruire une nouvelle vie ? Avec notre fils ? Diane ne nous laisse même pas le voir.

Cette phrase dîtes d'un ton à la fois remplit d'espoir et de désespoir, fut prononcée par Alinäel, ma mère.
- Nous ne pouvons pas, elle nous retrouverait et nous tuerait. Nous devons nous montrer patient, le temps d'être suffisamment fort pour la vaincre. Nous ne pouvons plus supporter le côté obscur, nous avons fait tant de mal, l'Empire ne nous prend même plus en considération après tout ce que nous faisons... Nos vaisseaux sont détruits par le blocus à Mandalorien à chaque fois que nous leurs vendons pour bas prix... J'en est assez aussi, et puis regarde cette sensation, le côté obscur n'est plus notre fois, après tout nos efforts, j'arrive à ressentir son éloignement.


Alors que ces mots provenant de la bouche de mon père, dont je ne me souviens toujours pas du nom depuis tout ce temps, j'ai pensé faire ce qui était juste et approcher mes parents pour les voir.

- Maman ? Papa ? Je suis trop content de vous voir ! *Pourquoi parlait il de tante Diane ?*



Leurs visages étaient similaire à la décomposition d'une larve de Korriban... Accourant donc pour les prendre dans mes bras, ma mère posa sa main sur ma bouche, mon père lui se tapait le front.

- Silence mon fils, personne ne doit savoir que nous sommes là.

Mon père lui semblait furieux de me voir, mais plus compatissant que d'habitude. Leur amour à mon égard s'était senti dans le geste de la main douce de ma mère. Celle-ci habituellement était plutôt rigide et froide.

- Mais pourquoi vous voulez vaincre tante Diane ?

Les mots de trop que je venais de prononcer si fort avait alerté le contremaître, qui savait que pour un naïf comme moi, je n'allais pas comprendre, mais lui avait compris. De par son fouet électrique, j'eu à peine le temps de me faire pousser par ma mère que celle-ci, d'une main tendu vers l'avant, avait réussi à soulever le contremaître pour l'expulser contre le mur. De là, un agent Astor activa l'alarme, observant du couloir la scène. Il fut aussitôt exécuté par mon père qui avait activé son sabre laser. C'était incroyable et surtout très beau. Le sabre lancé trancha net la tête de l'agent Astor, mais tante Diane, cette sang pure à la sombre allure, était déjà devant l'autre bout du couloir.



De là, ma mère allait commencer à vouloir me prendre dans ses bras pour m'emmener, courant, me transportant, son autre main tendu vers l'avant, dispersant les agents présents dans les couloirs. Sa vitesse était incroyable, si bien que je ne l'avais pas vu quitter mon père. Elle devait sans doute fuir avec moi pendant que celui-ci retenait Diane. Mais avec toutes les alarmes, je n'ai pas entendu. Je ne pouvais même pas entendre ce que ma mère disait. Le seul message que j'ai réussi à entendre, c'est celui du fait que mes parents étaient devenu des traîtres et des ennemis de l'Empire.



Nous étions arrivé dans un Hangar, il y avait plusieurs vaisseaux ici. Ma mère se débattait comme une sauvage, alors que moi, ma tête appuyée sur son épaule, mes yeux fermés, je souhaitais seulement me réveiller et me libérer de ce cauchemar. C'est une fois dans le vaisseau, que la porte du hangar fut clos. Plus aucun vaisseau ne pouvait entrer ou sortir. Mère voulut donc tirer sur la porte du sas. Seulement, une étrange puissance venait de jaillir sur la porte du sas du vaisseau, l'expulsant loin de là. Diane Astor se trouvait derrière, où était donc mon père ? Vivant ? Mort ? J'avais peur.



J'ouvris les yeux, un combat avait déjà commencé, ma mère utilisait des techniques de combat étranges, mais Diane arrivait à prendre l'avantage face à chacune d'entres-elles. Celle-ci lança son sabre laser en direction de la tête de ma mère, cependant ma mère dans ses mouvements, ne pourrait pas anticiper celui-ci. 



D'un mouvement de la main tendu vers le sabre laser, une scène s'éternisa comme une dizaine de minutes à la place de trois secondes dans ma mémoire. J'ignorais comment, mais de cette main tendu, hurlant à la mort le "non", exprimant que je ne voulais pas que ma mère se prenne le sabre laser de ma tante, un événement supplémentaire se produisis.



J'avais peur, mais ma volonté était tel, que je voulais comme "attraper la poignée du sabre laser" afin que celui-ci n'atteigne pas ma mère. C'est alors qu'étrangement, j'avais l'impression de pouvoir tenir cette poignée alors que je me trouvais à une distance logiquement où même en courant il m'était impossible d'arriver à temps. Et c'est par ce geste, que le sabre fonçant sur ma mère fonça d'un coup rapide, changeant sa trajectoire du coup, dans le mur, à gauche. 



Diane me regardait, elle souriait alors que j'avais peur que son regard soit celui de l'idée de s'en prendre à moi. Cependant, par ce cours temps mort d'analyse de mon geste des deux combattantes, la porte s'ouvrit de nouveau, et un petit vaisseau décolla. Père avait réussi, mais seul ma mère, d'un saut de force, récupérée par la suite par mon père, pouvait s'enfuir. Je me souviens encore de son regard, car inutile de préciser qu'après mon geste, je me suis senti vide et j'étais écroulé au sol.



Seul mon regard plongeant dans le sien, s'éloignant petit à petit, me gardais les yeux ouverts, avant que son regard ne disparaisse. Le lendemain, je me suis réveillé, Diane se trouvait assise au pied de mon lit, me regardant avec un étrange regard de compassion. Elle était choquée me disait-elle, et impressionnée par le fait que j'ai pu anticiper son lancé de sabre laser pourtant si rapide. De là, elle prononça la phrase, qui changea ma vie à jamais.

- Tes parents sont des traîtres, ils ont voulut te corrompre, ne laisse pas la faiblesse de ta sous-race te guider, laisse moi te guider... Mon fils.

*Chapitre 2 en cours de téléchargement*



Compétences Julïàn Astor:

Electrokinésie : Moyennement maîtrisé. [5/10]
Changement instantané : Parfaitement maîtrisé. (Combinaison de la vitesse, la répulsion, l'attraction de force). [10/10]
Forme Makashi : Bonne maîtrise. [8/10]
Mentalisme : Maîtrise simple. [6/10] (confusion d'esprit). [possède une bonne résistance mental]
Concentration de force : Bonne maîtrise. [6/10]

Perfectionnement :

La marque d'Exilus : ? [0/10]

Amicalement,
Votre dévoué.


Dernière édition par Julïàn Astor le Sam 26 Sep - 12:25, édité 4 fois
avatar
Alïcë Astor
Admin

Messages : 40
Date d'inscription : 05/09/2015

Fiche identité
Titre: Maître Sith

Voir le profil de l'utilisateur http://sithirisnoir.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julïàn Astor ~ Il est bon d'être grand, être bon est meilleur... ~

Message par Exilus / Entropius le Mar 8 Sep - 20:27

Moi aussi je t'adore apprenti ! <3 xD

J'espère te voir toujours aussi impliqué à l'avenir, ne change rien c'est parfait !
avatar
Exilus / Entropius
Admin

Messages : 297
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 22
Localisation : Seine-et-Marne (77)

Fiche identité
Titre:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julïàn Astor ~ Il est bon d'être grand, être bon est meilleur... ~

Message par Alïcë Astor le Mar 8 Sep - 21:39

Je ne changerais rien alors Razz
avatar
Alïcë Astor
Admin

Messages : 40
Date d'inscription : 05/09/2015

Fiche identité
Titre: Maître Sith

Voir le profil de l'utilisateur http://sithirisnoir.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julïàn Astor ~ Il est bon d'être grand, être bon est meilleur... ~

Message par Ditchi le Mer 9 Sep - 11:52

Haha bravo et c'est Ditchi* Basketball
avatar
Ditchi

Messages : 54
Date d'inscription : 07/09/2015
Localisation : Seine et Marne (77) et derrière son écran.

Fiche identité
Titre: Seigneur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julïàn Astor ~ Il est bon d'être grand, être bon est meilleur... ~

Message par Xanxus le Mer 9 Sep - 12:18

Gosse de riche !!!!!


Ps: Jolie Very Happy heureux de te contacter parmis nous et un grand merci pour ce que tu as fait pour l'Iris et ce que tu fera par la suite !!!

Xanxus

Messages : 44
Date d'inscription : 05/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julïàn Astor ~ Il est bon d'être grand, être bon est meilleur... ~

Message par Rekkash / Takarius le Jeu 10 Sep - 18:42

Bon BG, j'aime bien.

Tu fais partie selon moi des personnes indispensables, et que j'apprécie le plus.

J'espère que tu continueras l'aventure encore longtemps avec nous.

Rekkash / Takarius

Messages : 24
Date d'inscription : 06/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julïàn Astor ~ Il est bon d'être grand, être bon est meilleur... ~

Message par Alïcë Astor le Sam 12 Sep - 11:48

Merci Very Happy
avatar
Alïcë Astor
Admin

Messages : 40
Date d'inscription : 05/09/2015

Fiche identité
Titre: Maître Sith

Voir le profil de l'utilisateur http://sithirisnoir.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julïàn Astor ~ Il est bon d'être grand, être bon est meilleur... ~

Message par Alïcë Astor le Dim 13 Sep - 10:42

MAJ Very Happy
avatar
Alïcë Astor
Admin

Messages : 40
Date d'inscription : 05/09/2015

Fiche identité
Titre: Maître Sith

Voir le profil de l'utilisateur http://sithirisnoir.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julïàn Astor ~ Il est bon d'être grand, être bon est meilleur... ~

Message par Alïcë Astor le Sam 26 Sep - 12:26

Mis à jour, ajout du journal intime et évolution du caractère Smile
avatar
Alïcë Astor
Admin

Messages : 40
Date d'inscription : 05/09/2015

Fiche identité
Titre: Maître Sith

Voir le profil de l'utilisateur http://sithirisnoir.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julïàn Astor ~ Il est bon d'être grand, être bon est meilleur... ~

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum